➺ [Lireing] ➼ Sapiens. Une brève histoire de l'humanité Par Yuval Noah Harari ➯ – Thisbookse.co

Sapiens. Une brève histoire de l'humanité chapter 1 Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, meaning Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, genre Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, book cover Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, flies Sapiens. Une brève histoire de l'humanité, Sapiens. Une brève histoire de l'humanité 492722bb7d268 L Histoire A Commenc Quand Les Hommes Ont Invent Les Dieux Elle S Ach Vera Quand Ils Deviendront Des Dieux Cette Br Ve Histoire De L Humanitd Roule Notre Histoire Globale, Des Premiers Hominid S Aujourd Hui Et Interroge L Avenir Qui Nous Attend Comment L Homo Sapiens A T Il R Ussi Dominer La Terre Quelle Singularit Nous A Permis De S Unir Pour Cr Er Villes Et Empires, L Id E De Religion, Les Concepts Politiques De Nation Ou Plus R Cemment Des Droits De L Homme Pourquoi Cette D Pendance Et Cette Croyance Que Notre Bonheur D Pend De L Argent Et De La Possibilit De Consommer Que Voulons Nous Pour Ce Troisi Me Mill Naire M Lant Histoire Et Science, Cet Essai Provocateur, Rudit Et Audacieux D Construit Les Id Es Re Ues L Aube D Une Nouvelle R Volution Cognitive De L Humanit Qu Harari Voit Pointer Dans Le D Veloppement Des Neurosciences Et De L Intelligence Artificielle, Entre Autres Quel Sera Notre Dessein Sapiens, Un Essai Brillant Et Provocateur Sur Notre Histoire Globale, Qui Interroge Chacun De Nous Sur Notre Avenir Et Nos Choix, L Aube D Une R Volution Cognitive D Cisive Qui Touchera Le Monde Entier


7 thoughts on “Sapiens. Une brève histoire de l'humanité

  1. says:

    Ce livre est crit avec beaucoup d art Il est bien lu et on a envie d couter la suite.Il donne penser, beaucoup Mais on ne peut s arr ter une simple lecture En effet, en avan ant dans la lecture, on ne sait plus tr s bien ce qui rel ve du fait, de l hypoth se et de l interpr tation de l auteur La qualit didactique de l auteur peut se retourner contre lui Pour avoir une compr hension honn te de la mati re de ce livre, on se sent oblig de lire quelques tudes contradictoires pour v rifier la scientificit des propos de l auteur et mieux saisir les nuances qui manquent parfois.Le propos de l auteur est clairement provocateur C est appr ciable car cela stimule la r flexion Mais malgr ce c t rajeunissant, on trouve des poncifs et des interpr tations fortement influenc es par les id es la mode aujourd hui.Je donne donc 4 toiles pour la stimulation intellectuelle, mais ne met pas 5 toiles en raison des limites soulign es.


  2. says:

    Mr Harari a une opinion tr s claire sur qui nous sommes les sapiens.Sa conclusion tant pos d s le d but, l auteur remonte l histoire, en prenant ce qui l arrange dans tous les domaines th ologie, psychologie, sociologie, science politique afin de cr er une histoire de l humanit selon ses convictions.Pour faire simple, son uvre ressemble une norme quation math matique, sauf l envers On part du r sultat et on arrange toute l histoire pour que les calculs fassent du sens.Le d marche en soit est passionnante d couvrir le paradigme de l homme moderne en tudiant nos origines et nos grandes tapes volutives par une approche multidisciplinaire Et certaines r flexions m ritent de s y attarder.Mais ce livre n a rien de scientifique, qu on se le dise On y trouve une quantit pharamineuse d affirmations sur des sujets sur lesquels ont est tr s loin d avoir un consensus Mr Harari impose sa v rit , g n ralise outrance, traces des raccourci qui l arrangent dans son sens, simplifie m me en devenir caricatural Pire, on y trouve m me un s rie d anachronisme, un comble pour un historienJ ai fait lire ce bouquin un th ologien et un sociologue.M me observation suffisamment de connaissances pour donner le change, mais dans le fond il ne maitrise pas du tout le sujet d s qu il sort de son domaine de pr dilection a savoir l histoire.


  3. says:

    Outre quelques lourdeurs de traduction les chasseurs cueilleurs devenus des fourrageurs et des approximations historiques en 1717, Louis XV n a pas soutenu John Law Il avait 7 ans, et c tait le R gent, Philippe d Orl ans, qui gouvernait la France , on d couvre un livre tr s Politiquement correct.Ainsi, sauf dans un chapitre, le mot Europe , n est jamais utilis , mais un nouveau terme, Afro Asie , est employ syst matiquement la place de Ancien monde Afrique, Europe, Asie Ainsi, Christophe Colomb , Magellan, Cook ou Darwin venaient ils de L Afro Asie On comprend vite que l auteur d teste la civilisation occidentale, essentiellement europ enne, et selon lui responsable de tous les malheurs de l histoire Jamais il ne cite les sacrifices humains pratiqu s par les Azt ques en parlant de Cortes, ou les villes ras es et leur population massacr e, par les conqu rants Mongols, comme Bagdad au XIIIeme si cle.Cet auteur vegan reproche principalement l humanit , depuis le n olithique terme qu il n utilise d ailleurs jamais , d avoir exploit , massacr , des millions d animaux d levage, sans tenir compte de leur bien tre.Mais il n utilise aussi jamais le terme carnivore pour les animaux les tigres d vorant les buffles, les renards croquants les campagnols se soucient ils du bien tre de leurs victimes Enfin, il conclut en crivant que Sapiens n a pas produit grand chose dont nous puissions tre fiers Il est vrai qu il ne cite, en 493 pages, aucun artiste ni Mozart, ni Bach, ni Balzac, Tolstoi, Debussy, Maupassant, Lully, Kubrick, Truffaut, Renoir Rien, aucun crivain, po te, musicien, peintre, r alisateurNi non plus aucune r alisation architecturale ni le Taj Mahal, ni Versailles, ni Chartres, ni la Cit Interdite, la mosqu e de Soliman, Sainte Sophie ni aucun scientifique, part l vocation de Darwin Ni Descartes, ni Pasteur, ni Galil e, Newton ou Copernic, ni Mandeleiev, Curie, Hawking ne sont voqu s.C est une d marche typiquement cologiste extr me, qui consiste totalement ignorer ce qui diff rencie justement Sapiens des autres animaux ses extraordinaires r alisations intellectuelles Aucun homme ne peut nager comme un dauphin mais aucun dauphin n a crit Madame Bovary ou la Veme symphonie de Beethoven, ni pu calculer l ge de l univers ou imaginer la physique quantique.Cette attitude provient sans doute du fait que Mr Hariri n est ni un scientifique ni un artiste.On comprend vite que, selon lui, il n y a aucune diff rence entre les animaux et les humains, qu une poule vaut Einstein, qu un cochon vaut Socrate Cet anti humanisme lui fait consid rer l humanit comme une esp ce animale au m me niveau que toutes les autres esp ces animales, y compris les escargots ou les bact ries.Ce n est plus de l anti specisme , mais bien une haine de l humanit qui appara t l.


  4. says:

    Ca commence de fa on plut t sympathique, avec des anecdotes, des r v lations bas es sur des faits et des d couvertes Et puis petit petit a d rive vers des prises de position, non argument es Et l cela devient insupportable Il n y a m me plus de r flexion, de doute On comprend vite le message partisan port par le livre, mais du coup lorsqu on veut se poser de vrais questions mieux vaut passer son chemin.


  5. says:

    passionnant lire au calme car il demande quand m me un minimum de concentration il permet de se re poser des questions fondamentales sur la civilisation humaine, sa pr dominance progressive sur le monde, et son impact sur l environnement animal et v g tal de notre plan te on commence le lire avec beaucoup de certitudes et on le finit avec beaucoup de doute sur notre mani re collective de vivre et si l essentiel tait compl tement diff rent


  6. says:

    La relecture de ce pav m a une fois de plus sembl trop courteJ aurai tellement voulu que le livre ait 300 pages de plus un clairage int ressant avec certes un parti pris mais quel d lice de baigner dans nos racines les plus r centesJe me demande si je ne vais pas le relire une troisi me fois


  7. says:

    Il s agit d un livre qui m a marqu Harari approche ce sujet de fa on transversale, en entrem lant les approches historiques, anthropologiques, sociologiques, conomiques, politiques et technologiques C est accessible car correctement vulgaris Ce livre est la fois ducatif et divertissant Je recommande.